PiHole: se débarrasser de la pub facilement

Vous le savez la pub c’est loin d’être ma tasse de thé: je bloque tout et je laisse passer ceux que j’apprécie et qui en ont besoin. Réinstaller un bloqueur à chaque nouvelle install, chaque nouveau PC, chaque nouvel OS c’est chiant et si je peux éviter que ça alourdisse mon Firefox c’est tant mieux. Donc la solution pour bloquer la pub sur tout mon réseau en un coup je l’ai trouvée et c’est PiHole !

Conçu à la base pour être installé sur un Raspberry Pi Pihole est un soft qui s’installe avec une seule ligne de commande (qu’on vienne pas me dire que c’est compliqué) et va intercepter toutes les requêtes DNS des clients et bloquer celles qui dirigent vers de la pub. L’idée c’est d’utiliser le PiHole comme serveur DNS principal de son LAN sinon ce n’est pas très utile.

Pour monter tout ça rien de plus simple vous prenez n’importe quoi à base de Debian, Fedora voire CentOS soyons fous et dans votre terminal préféré vous lancez:
curl -sSL https://install.pi-hole.net | bash
Le script installe et vérifie tout ce dont il a besoin puis il va vous demander de choisir vos serveurs DNS habituels (moi c’est FDN mais ça c’est vous qui voyez). Quand le script est terminé, c’est plié vous avez votre bloqueur de pub ! Juste une chose: bien noter à la fin du script le mot de passe de l’interface d’administration.

Ensuite pour que tous les clients du réseau passent par ce bloqueur il faut que votre routeur soit au courant que le DNS qu’il doit utiliser c’est votre PiHole. Si votre routeur c’est votre box Internet vous êtes mal barrés puisqu’ils sont rarement modifiables. Si vous utilisez un autre routeur ou AP Wifi par contre c’est normalement possible. Exemple pour un routeur Netgear:

Et c’est tout ! Ce qu’il va se passer c’est que quand votre routeur va donner une adresse IP a un client il va lui dire que le DNS c’est le PiHole qui lui de son coté va rejeter la requête si le domaine est en blacklist ou le transférer a vos DNS habituels s’il est autorisé.

Petit bonus: PiHole vous permet de visualiser les blocages et de gérer le bloqueur via une interface d’admin en utilisant son IP et le mot de passe noté précédemment:

4 Responses

    • Thomas 21 juin 2017 / 18 h 28 min

      Alors ça c’est malin !
      Merci je garde ça sous le coude pour tester.

    • Thomas 28 juin 2017 / 10 h 01 min

      Oui pourquoi pas, mais pas aussi simple à mettre en place que PiHole malheureusement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *