Mastodon: l’après Twitter est libre !

Si vous vous baladez depuis quelques jours sur les internets vous avez du voir passer des allusions à Mastodon, à des pouets ou encore à des toots et vous vous demandez ce que c’est non ? Et bien ça tombe bien parce qu’aujourd’hui je vais vous parler de ce beau projet auquel je m’intéresse depuis peu. Mastodon est un réseau social de type microblogging qui à l’énorme avantage d’être décentralisé et libre !

Le projet

Un réseau social décentralisé cela veut dire quoi ? Concrètement cela veut dire que si on prend comme exemple Twitter ou on a un seul point d’entrée et bien au lieu de cela avec Mastodon chacun peut héberger son serveur et tous dialoguent entre eux ! Cela veut dire que par exemple je suis inscrit sur mastodon.social mais je peux suivre les gens inscrits sur mastodon.xyz ou mstdn.io et ça c’est génial ! Le réseau est donc très compliqué à faire taire puisque si vous fermez une instance vous réduisez au silence tous ses utilisateurs mais ils peuvent très bien revenir sur une autre instance sur une autre domaine. On a vu au fil des années plusieurs tentatives de ce genre comme Status.Net ou encore GNU Social qui est à la base de Mastodon (les barbus vous me dites si je me trompe hein 🙂 ) mais aucun d’eux n’avait vraiment percé au delà du cercle d’initiés comme l’à fait Mastodon.

Pour finir de présenter le projet dans les règles il faut préciser qu’il est libre bien sûr, développé par Gargron qui doit en ce moment avoir énormément de boulot alors on si vous voulez l’aider vous pouvez le faire sur Patreon.

L’utilisation

Une fois que vous êtes inscrits vous allez constater de sacrées différences avec Twitter. Déjà on ne twittes pas sur Mastodon bien sur mais on toot, on envoie des pouets et on boost des pouets, normal la mascotte est un mammouth jusqu’ici ça va ça se tient. Ensuite oubliez la limite des 140 caractères on passe à 500 ce qui est quand même beaucoup plus agréables on peut faire des vraies phrases. Le point noir pour moi c’est la migration vers une autre instance pendant laquelle vous perdez votre historique de pouets, vos abonnés et vos abonnements. C’est normal c’est le fonctionnement du truc qui veut ça pour l’instant à vous de voir ou vous créez votre instance pour ne pas avoir a déménager après.

Au niveau de l’interface ceux qui connaissent Tweetdeck ne seront pas dépaysés, on retrouve une colonne pour envoyer un pouet, une pour sa timeline, une pour ses mentions et une pour la timeline publique de l’instance. Oui parce que vous pouvez voir votre liste d’abonnements mais aussi tous les gens de l’instance et ça c’est sympa notamment si vous êtes sur une instance thématique ou pour découvrir de nouveau comptes à suivre.

Maintenant après quelque jours de tests je peux dire qu’on est bien, je suis toujours sur l’instance principale qui a bien sur besoin de s’ajuster à la masse d’utilisateurs qui arrivent mais l’ambiance est très sympa on se prend beaucoup moins la tête que sur Twitter. Vous pouvez d’ailleurs me suivre ici.  D’autres instances commencent à se mettre en place a un bon rythme est la décentralisation prends tout son sens. Je ne peux que vous encourager à suivre le mouvement et à rejoindre une instance. Je vous encourage à regarder cette vidéo de Numerama et à lire l’article d’Alda pour en savoir plus c’est super bien expliqué.

Et franchement il est pas sympa ce mammouth ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *