Une partie de la solution: le chiffrement

Suite à la Loi Renseignement j’ai décidé que la deuxième phase de la reprise du contrôle de mes données devait être le chiffrement partout là ou il est utile et peut permettre de cacher le plus mon trafic. C’est à ce moment là que l’on se rend vite compte qu’on ne peut pas avancer seul.

Le chiffrement cela fonctionne dans les deux sens: je t’envoie un message chiffré et tu le déchiffre pour le lire. Seulement voilà pour le déchiffrer il faut avoir le logiciel ou l’application qui va bien. J’ai un compte chez Protonmail (je suis pas parano, je teste). Ok on va gérer mon chiffrement pour moi, c’est joli, flexible, sur le papier sans être l’idéal c’est déjà un premier grand pas vers le chiffrement. Très bien mais je me retrouve à envoyer des mails non cryptés car mon destinataire ne saura pas les décrypter ! Admettons que je passe par un chiffrement GPG qui me permet d’utiliser n’importe quel fournisseur/logiciel pour envoyer un mail crypté je fais comment pour faire comprendre a mon pote qu’il lui faut ma clé publique pour déchiffrer mon message ?
Soyons clairs: la seule façon pour l’instant d’échapper à la surveillance est de chiffrer ses échanges mais le principal frein a cette pratique reste l’humain.
On ne peut pas en vouloir à quelqu’un de ne pas vouloir mettre en place un mécanisme assez complexe pour quelqu’un qui ne sait pas se servir d’un ordinateur ?
La solution serait donc qu’il existe un moyen assez flexible et facile pour se démocratiser rapidement. J’ai vu beaucoup de critiques sur les solutions qui arrivaient ici et là et qui permettaient de rendre le chiffrement plus facile qu’il ne l’est actuellement, je pense notamment a Let’s Encrypt. Seulement voilà, les barbus à un moment il va falloir accepter de passer par une période ou les outils mettant en œuvre du chiffrement qui vont commencer à se démocratiser seront pas parfaits et bancals mais ils auront au moins le mérite d’enclencher un mouvement.
Pour faire court, un problème: le chiffrement c’est compliqué à mettre en place et à faire accepter, la solution passe par le développement d’outils répondants à ce problème et la patience des barbus 🙂
Dans de prochains articles (qui arrivera un jour si si !) j’essaierai de vous montrer les moyens de crypter plus ou moins facilement ses communications pour que vous puissiez commencer a vous protéger petit a petit.