Edito du 15/07: Et si on avait tort ?

Billet plus perso que d’habitude mais certaines interrogations doivent être partagées. Et si nous les geeks nous avions tort de vouloir protéger les gens de la surveillance ? De prêcher pour le contrôle des données ?

Depuis le temps que j’essaie à mon échelle de protester contre l’invasion dans notre vie privée, de l’exploitation de nos données j’ai entendu beaucoup de points de vue et d’arguments. Je répète que confier toutes ses données à une boite comme Google est dangereux, que non ce n’est pas cool que l’on puisse savoir en temps réel ou vous vous situez, etc… Je m’auto-héberge, je fais gaffe à ce que je publie sur les réseaux sociaux, je stocke mes fichiers dans MON cloud. Mais une petite voix se fait de plus en plus persistante: Et si j’avais tort ? Pas tort dans le sens ou on devrait chacun embrasser une vie ou toutes nos infos sont remontées aux géants du Web mais plutôt dans le sens: Et si nous n’étions qu’une opinion minoritaire ? Des sortes de hippies 2.0 avec des idées de communauté et de DIY dépassées et marginales ? Je regarde autour de moi et je voie des contacts Facebook qui se synchronise avec ceux du téléphone, des boîtes mails triées automatiquement et avec une présentation en fonction du contenu, de la géolocalisation partout et c’est sûr c’est pratique, c’est beau c’est efficace. Comment peut on lutter contre ça sans proposer d’alternative équivalentes ? La phrase qui revient le plus souvent c’est « Je m’en fous qu’est ce que ça peut leur faire que j’aille prendre un verre à tel endroit ou que j’ai dit telle chose » . En fait j’ai pu noter autour de moi une sorte de fatalisme sur le fait que la NSA et maintenant l’Etat français puissent savoir ce que l’on fait, dit, pense. Ce qui ressort c’est « Tant pis de toute façon je suis pas terroristes, ils s’en foutent ». Bien entendu le titre de ce billet n’est pas sérieux je sais que j’ai raison de faire ce que je fait et de continuer a prêcher dans le vide, cependant voir à quelle point les attitudes ne changent pas peux faire rager. J’entends parler d’une réelle prise de conscience vis a vis des fuites de Snowden, d’un changement chez les gens, etc… puis je vois passer une Loi Renseignement tranquillou sans que la masse (pas juste nous geeks et les assos de défense des droits de l’homme) n’y trouve a redire. Je pense que l’on a peut être tort dans notre façon de faire sûrement, comment peut on mobiliser rapidement tant de monde pour les Guignols de l’Info et pas pour la Loi Renseignement ? Ironique, mais pas si faux non ?