On en finit pas d’en apprendre des vertes et des pas mûres sur la surveillance des entreprises privées et des gouvernements des citoyens. Ce qu’il y’a de bien c’est que l’on pourrait apprendre qu’on nous pose une puce GPS à la naissance on ne serait même plus surpris!

Bref aujourd’hui l’objet des révélations c’est notre agrume français, j’ai nommé: Orange. L’origine de cette bombe c’est un document leaké par Snowden qui mentionnait une entreprise partenaire de notre chère DGSE. Le Monde a révélé qu’il s’agissait bel et bien d’Orange ! Et le meilleur arrive ! Toujours selon les révélations du Monde, l’agrume et la DGSE travailleraient en étroit partenariat sans aucun cadre juridique particulier.
Alors en quoi consiste cette collaboration ? Le but premier est pour les services secrets de pouvoir utiliser les compétences en déchiffrage et interception d’Orange. Jusque là rien de spécialement choquant. Il est normal qu’un service de sécurité nationale bosse avec un opérateur télécom ne serait ce que pour faire leur job. Le problème c’est que dans ce cas ci tout cela se fait sans forme de contrôle particulière. Des employés d’Orange seraient habilités Secret Défense et pourraient transmettre à la DGSE des informations sur leur clients. Quand on parle de données on parle de tout ce qui passe « dans le tuyau »: SMS, conversations, historiques,etc… Et vous vous doutez bien que la DGSE s’empressent de refiler tout cela à la NSA, au GCHQ et autres petits malins.
Avis donc aux clients Orange: VPN blindé, proxy en cascade ou autre opérateur (quoique?)

(miniature)