Un chercheur du M.I.T., Vincent Chan, et son équipe proposent un moyen pour accélérer les échanges au sein d’Internet. Aujourd’hui dès qu’un débit plus élevé est nécessaire on change de câble. Et bien le professeur Chan s’est, lui, penché sur l’infrastructure qui constitue Internet. En fait il propose une nouvelle topologie plus efficace. Pour l’instant les échanges se font via fibre optique et via signaux électriques. Lorsqu’un signal optique atteint un routeur celui ci doit le convertir en signal électrique afin de le transmettre au câblage correspondant. Ces opérations prennent du temps et sont le principal facteur de ralentissement.C’est là que le professeur Chan intervient tel le super sauveur d’Internet. Il pense qu’il faudrait remplacer les routeurs existants par des routeurs optiques ce qui éviterait la perte de temps due à la conversion. Ensuite pour compléter ceci il faudrait que les signaux entre deux points de fort trafic soient résumé en un seul signal. En evitant les signaux multiples les routeurs n’ont plus a mettre des signaux en attente avant de les traiter. Leur conversion étant immédiate les ralentissement s’atténuent. Ceci est rendu possible par les protocoles développés par les petits gars du M.I.T. Cette méthode est appelée le « Flow Switching » et permettrait donc un équilibrage de la bande passante entre deux points.

Cette solution semble très alléchante mais serait néanmoins très onéreuse à mettre en place. En effet, il faudrait remplacer le matériel existant par du matériel adapté.

Voilà ce que j’ai compris de l’affaire. Pour les plus téméraires voici le papier du M.I.T.

Source: clubic